Chapelle

La compagnie de danse La Baraka à Annonay

Chapelle Sainte Marie à Annonay avant réhabilitation

A l'automne 2017, la compagnie La Baraka s’installera dans la Chapelle Sainte-Marie, édifice désacralisé transformé en studio de danse, au centre-ville historique de la ville d’Annonay au cœur de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à une heure de Lyon.

Né à Annonay, Abou Lagraa, fils d’immigrés algériens, est un enfant du pays. Il a eu le désir avec son épouse Nawal, franco-marocaine, avec qui il porte les projets artistiques de la compagnie depuis 2008, de se reconnecter à un territoire, à une histoire, à un paysage.

Après des années de nomadisme, de créations en tournées, de résidences en résidences, il est vital pour les artistes de s’ancrer quelque part, de reprendre racine, et de cultiver un lien fort et direct avec les publics.

C’est pourquoi, en avril 2014, ils ont proposé ce projet d’implantation à Monsieur le député-maire Olivier Dussopt et la Communauté d’agglomération du Bassin d’Annonay.

La mairie a décidé de s’investir dans ce projet en proposant la réhabilitation d’un édifice du XVIIème siècle, classé monument historique et situé en plein cœur du centre historique, la chapelle Sainte-Marie.

Le projet ne pourrait pas avoir lieu sans le soutien primordial d’autres partenaires publics : la DRAC-Auvergne-Rhône-Alpes/Ministère de la Culture, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le département de l’Ardèche qui s’investissent dans le budget de réhabilitation et d’aménagement.

La compagnie est une entité dynamique tournée vers l’avenir, prête à tous les dialogues, tous les échanges.

Le projet architectural de réhabilitation

L’agence lyonnaise LFA – Looking for architecture a remporté le marché public pour la rénovation de la chapelle Sainte-Marie.

Notes d’intentions des architectes Laurent Graber et Antoine Trollat :

« Le projet d’implantation d’un Studio de danse pour la compagnie La Baraka dans l’ancienne Chapelle du couvent Sainte Marie. Annonay présente un intérêt tout particulier. C’est l’occasion unique de faire dialoguer une architecture du cultuel avec une architecture du culturel ; le lieu sacré et la pratique de la danse.

Le bâtiment se compose de deux parties distinctes :

  • Le volume de l’ancienne Chapelle qui représente environ 240m² de surface au sol et 9m sous plafond
  • Un volume connexe représentant 110m² de surface au sol et 3,3m sous plafond

Le volume de l’ancienne chapelle sera consacré au Studio de danse, où architecture classique dialoguera avec quelques éléments d’architecture contemporaine, dessinés comme des « objets » diaphanes et légers (le plancher de danse, le grill technique mobile et le gradin modulable).

L’écriture architecturale de ces « objets » doit permettre de tisser une relation charnelle entre le contexte sacré de l’ancienne Chapelle et la pratique artistique contemporaine des danseurs de la Compagnie La Baraka. »

Plan de réhabilitation de la chapelle Sainte Marie à Annonay