Compagnie

La compagnie La Baraka, association Loi 1901 créée en 1997 a su développer ses activités de manière à bénéficier aujourd’hui d’un rayonnement international.

Depuis ses débuts, elle travaille grâce à des résidences artistiques qui lui permettent de multiplier les rencontres, les expériences et de collaborer avec de nombreux partenaires en instaurant des liens dans la durée, ce qui confère l’équilibre essentiel à ses activités.

« La danse pour la liberté et la rencontre. » Abou Lagraa

Les résidences artistiques de production

  • 2016/2017 : Résidence de création et d'action territoriale à Annonay - Agglo en scènes
  • 2015/2016 : Abou Lagraa, artiste associé à la Maison de la Danse de Lyon
  • 2009 à 2014 : Résidence de production aux Gémeaux – Scène nationale de Sceaux axée sur 2 pôles : création/diffusion et action culturelle.
  • 2004 à 2008 : Résidence de production à Bonlieu, Scène nationale d’Annecy en tant qu’artiste associé
  • 1999 à 2004 : Résidence de production à Annonay, ville natale du chorégraphe Abou Lagraa

Un parcours international

Plébiscitée par le public, les professionnels et la presse, la compagnie se produit sur les plus grandes scènes de France mais aussi à l’étranger, notamment en Espagne, Allemagne, Italie, Algérie, Tunisie, Etats-Unis, Europe de l’Est, Asie...

Elle a aujourd’hui 24 pièces au répertoire, propose une création par saison et 30 représentations par an, en France et à l’international.

Nya - création 2010 - création au Théâtre national d' Alger, tournée en France, Allemagne, Pays-Bas, Tunisie, Italie, Roumanie, Hongrie, Espagne, Corée du Sud, Russie, Chine.

En Auvergne-Rhône-Alpes

Pour autant, la compagnie La Baraka reste naturellement ancrée en Auvergne-Rhône-Alpes, après dix ans de présence à Lyon, la compagnie a pour projet de s’implanter en Ardèche-Nord au centre-ville d’Annonay, ville natale d’Abou Lagraa, dans la Chapelle Sainte-Marie, édifice désacralisé reconverti en studio de danse.

La Cie renforce ainsi sa présence sur le terrain et les fortes collaborations tissées avec les collectivités locales et diffuseurs rhônalpins comme la Maison de la Danse, La Biennale de la Danse, Bonlieu scène nationale d’Annecy, le Théâtre des Cordeliers à Annonay qui ont accueilli la compagnie à chaque saison.

La sensibilisation à l'art chorégraphique

En parallèle au travail de création, la Cie développe un important travail auprès du grand public : des rencontres, ateliers, stages, répétitions publiques sont mis en place lors des tournées dans des écoles maternelles et primaires, collèges, lycées, universités, facultés d'architecture, IUFM, grandes écoles...

Ces actions traduisent la volonté de la compagnie d'ouvrir un dialogue intergénérationnel et intercommunautaire pour partager et faire découvrir la danse et ses valeurs.

Ateliers chorégraphiques à Casablanca, Les Etoiles de Sidi Moumen, dans le cadre du programme Dream Up mené par la Fondation BNP Paribas

Les projets spécifiques

Les Femmes sur le devant de la scène

Le projet "Les Femmes sur le devant de la scène" initié par Nawal Lagraa repose sur le bien-fondé de la relation formation/création. Au coeur du projet se trouve le désir de reconnaissance artistique et professionnelle, l’accès au droit et à l’égalité des chances, ainsi que la lutte contre les discriminations Découvrir le projet

Le Pont culturel méditerranéen

Le projet "Le Pont culturel méditerranéen" de 2010 à 2015 a été porté par la Compagnie La Baraka, initié par le Ministère de la Culture algérien et soutenu par l'Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel, le projet du Pont Culturel Méditerranéen a été créé en 2010 comme un programme triennal de coopération franco/algérienne en faveur de l'art chorégraphique. Découvrir le projet

L'équipe La Baraka

La Compagnie la Baraka, c'est avant tout une équipe d'artistes et de techniciens, engagés pour défendre des valeurs communes : La danse comme un espace de liberté et de rencontre

Découvrir l'équipe